Carbonnade flamande ch’ti

Détail concernant la recette carbonnade flamande -repas typique ch'ti
recette carbonnade flamande ch'ti

Alors, aujourd’hui, je vais vous faire partager une recette de mon enfance, une repas typique chti typique du Pas-de-Calais (Nord de la France) et même plus exactement de Belgique (plat de gastronomie flamand), que j’ai assez régulièrement mangé, quand j’étais petite.

La carbonnade flamande ch’ti (ou carbonade flamande, on peut écrire avec les 2 orthographes !) se prépare à l’avance car elle mijote très longtemps. C’est un plat qu’on prépare la veille pour ainsi dire, pour le manger le lendemain parce qu’elle est encore meilleure réchauffée et la viande n’en sera que plus tendre. La recette de carbonnade flamande ch’ti que je propose, est assez classique c’est la recette de ma maman et de ma sœur. C’est une recette qu’on ne revisite pas, enfin du moins, c’est comme ça que je la vois.

Carbonnade flamande ch’ti

Pour moi, vraiment la base d’une bonne carbonnade flamande, c’est d’utiliser les bons ingrédients et les bons produits ! On fait pas une carbonnade flamande avec un morceau de bœuf qui est adapté. Personnellement, c’est mon boucher qui choisit le morceau de viande, je lui demande de la viande à bourguignon pas trop grasse (pas de gros morceaux), parce que je déteste quand la viande de bœuf est un peu gélatineuse. Cette fois-ci, il m’a proposé du jumeau de bœuf et franchement je n'ai absolument pas été déçue. La viande était fondante,  goûteuse, très douce à manger et absolument pas grasse.

Deuxième ingrédient essentiel, la bière : pour la bière, on ne prend pas n’importe laquelle pour de la carbonnade. C’est vraiment ce qui déterminera le goût de la sauce et sa qualité ! Personnellement, j’utilise de la Leffe Brune parce qu'elle est suffisamment chargée en sucrosité pour donner un goût encore plus sucré à la sauce. En revanche, si vous voulez quelque chose de plus doux, prenez de la Pelforth brune, toujours une bière brune.

Avant dernier ingrédient essentiel, le sucre: l’idéal étant d’utiliser de la vergeoise qui est un sucre assez connu dans le Nord, un sucre brin assez épais mais qui peut être assez compliqué à trouver. Donc vous pouvez tout à fait le remplacer par de la cassonade. Cela marche aussi bien mais les puristes vous diront qu’on utilise de la vergeoise

Il faut aussi parler du pain d’épices. En ce qui me concerne, je prends du pain d’épices en grande surface. Mais, je ne prends pas n'importe quel pain d’épices, j'en prends un idéalement artisanal.

Enfin, il faut de la moutarde forte ou mi-forte, en fonction de vos goûts mais à mon sens, pas douce, parce que c’est aussi ce qui va déterminer la qualité de la sauce.

Et dernier point que j'oubliais,  le choix des oignons, obligatoirement des oignons rouges.

recette carbonnade flamande ch'ti
Temps de préparation 40 min. Temps de cuisson 4 heure Temps total 4 hrs 40 mins Difficulté: Intermédiaire Portions: 6 Meilleure saison: Valable toute l’année.

Ingrédients pour la recette de carbonnade flamande

Instructions pour la réalisation de la recette de la carbonnade flamande ch'ti

  1. Cuisson des oignons et lardons
    Je commence par émincer les oignons en fines lamelles (pas besoin de les couper en tout petits morceaux, juste en fines lamelles).  Ils vont finir par fondre. Puis, je fais fondre un peu de beurre dans une cocotte en fonte. Je fais revenir les oignons, une fois qu'ils sont un peu colorés, je rajoute les lardons.
    Je les laisser cuire 5 à 6 minutes, afin qu'ils commencent à se colorer et à rendre un peu de jus. Une fois qu’on a ce jus, on enlève les oignons  et les lardons. Je garde les sucs de cuisson surtout on les laisse dans le plat.
  2. Cuisson de la viande de boeuf et caramélisation

    Je place ma viande de bœuf dans la cocotte. Je colore la viande des 2 côtés (surtout ne pas hésiter à bien mélanger pour que la viande colore et dore légèrement). La viande va rendre naturellement un peu de jus. Dès lors que tous les morceaux sont colorés, j'enlève la viande et je garde uniquement le jus de cuisson. Dans le fond de la cocotte, je rajoute à ce moment-là une cuillère à soupe de vergeoise (sucre) ou de cassonade (en fonction de ce que vous avez à disposition) et je laisse réduire légèrement jusqu’à avoir un sirop.

    Ensuite, je remets les oignons et les lardons. Je les enrobe dans ce sirop et je réincorpore la viande également. Je mélange bien dans ma cocotte, je laisse cuire une ou deux minutes et ensuite je viens recouvrir de la bière. Il faut y avec parcimonie quand vous versez la bière car cela mousse beaucoup (cela redescend très vite, pas d’inquiétude). Je rajoute le bouquet garni. Ce n'est pas encore fini, je recouvre ensuite entièrement la surface de la cocotte de tranches de pain d’épices tartinées de moutarde (la moutarde vers l’intérieur de la cocotte). Pour visualiser la chose, il faut faire comme un "couvercle" entier avec le pain d’épices et la moutarde pour venir fermer cette cocotte.

  3. "Mijotage" de la carbonnade flamande ch'ti

    Enfin, je mets à feu assez bas, je couvre et on laisse fondre le pain d’épices. Je ne mélange pas et je ne touche plus rien jusqu’à ce que le pain d’épices soit entièrement fondu. Ce dernier est absorbé par le jus de cuisson. Une fois fondu, j'enlève le bouquet garni, j'en profite pou vérifier les assaisonnements. Au besoin, je rajoute du sel et du poivre. Je vérifie surtout que la sauce soit suffisamment nappante pour être servie et que la viande soit fondante. Si la viande est encore dure, c’est que la cuisson n’est pas terminée. Il ne faut pas hésiter à laisser mijoter pendant très longtemps la carbonnade pour être sûr d’avoir une viande parfaitement cuite et fondante (cela n'en sera qu'encore meilleur). Si malgré tout votre viande est encore dure, ce n'est parce que vous avez un mauvais morceau de viande  :-) !

    Si la sauce de votre carbonnade flamande est encore un peu liquide, vous pouvez enlever le couvercle et laissez à découvert à petit feu, jusqu’à ce que la sauce soit suffisamment liante.

  4. On passe à la dégustation !

    Il ne reste plus qu'à servir cette délicieuse carbonade flamande "ch'ti" idéalement accompagnée de ses  frites avec la traditionnelle cuisson du Nord (frites en double cuisson, j'en rappelle le principe dans cette recette) ou des pommes de terre vapeur, le tout accompagné éventuellement une petite salade et d'une bonne bière ambrée (si vous êtes amateur !).

Note

En conclusion, cette recette de carbonnade flamande ch'ti est toujours un régal ! Pour ceux qui me connaissent maintenant, vous savez quel à quel point j’aime régaler mes invités et c’est vraiment une recette très régressive. On aime tremper les frites dans la sauce. C’est ça en fait le concept et le côté plaisant, se resservir en sauce sur une carbonnade flamande pour terminer ses frites, c’est c’est normal !

J’ai accompagné la carbonnade flamande ch'ti et les frites, d'une petite salade. Pour moi, c’était un chicon  ( endives), pour les autres, une salade plus classique. Un jour, je vous parlerai de la "salade sucrée", qu’on mange très régulièrement dans le Pas-de-Calais, enfin du moins chez moi (because origine polonaise) !

En résumé, que vous soyez amateur de plats mijotés ou simplement curieux de découvrir les spécialités du nord de la France, la carbonnade flamande ch'ti, ne manquera pas de vous séduire par sa délicieuse simplicité. Laissez-vous tenter par ce plat riche en saveurs et régalez-vous.

Si vous souhaitez consulter d'autres recettes de plats mijotés parmi mes coups de coeur, voici quelques recettes qui pourraient vous plaire :

Autour de la Recette de la carbonnade flamande - repas typique chti

Expand All:
Un peu d’histoire sur la carbonnade flamande

"On raconte" que la carbonnade flamande serait née du besoin de consommer moins de viande pendant les périodes de disette. Concrètement, la viande de bœuf était rare et chère. On a eu l’idée de cuisiner le bœuf avec des légumes et de la bière.

Le terme « carbonnade » vient du mot français « carbonnade », qui signifie « ragoût de charbon ».  La carbonnade étant cuite sur une grille chauffée par des charbons incandescents d'où le plat tirerait aussi son origine.

L'importance du choix de la bière à incorporer dans la carbonnade flamande ?

La carbonnade flamande repose beaucoup sur la viande de boeuf choisie (en parle plus haut) mais aussi et surtout sur la bière brune est l'ingrédient clé de cette recette et est responsable de la saveur riche et profonde de la sauce.

Le choix de la bière pour la carbonnade flamande est donc très important car il peut avoir un impact significatif sur le goût final du plat. Les bières brunes varient en termes de saveur, de corps et d'amertume, et chacune d'entre elles peut donner une touche différente à la carbonnade flamande.

Les bières brunes les plus couramment utilisées dans la carbonnade flamande sont les bières belges, telles que la Brune d'Achouffe, la Leffe Brune, la Chimay Rouge et la Westmalle Dubbel. Chacune de ces bières a une saveur unique et peut donner un goût légèrement différent à la carbonnade flamande.

Il est important de noter que l'utilisation d'une bière de mauvaise qualité peut ruiner complètement la carbonnade flamande. Par conséquent, il est recommandé d'utiliser une bière brune de bonne qualité.

Que boire avec une carbonade flamande ?

Étant donné que la bière est un ingrédient clé de ce plat, il est logique de la boire avec de la bière belge. Une bière brune ou ambrée comme une Dubbel, une Brune ou une Chimay Rouge est un excellent choix pour accompagner la carbonnade flamande.

Quel vin rouge boire avec une carbonade flamande ?

Concrètement, la carbonade flamande est un plat riche. Pour l'accompagner avec un vin rouge, il faudra un vin rouge avec du corps (moyen à corsé), avec une bonne acidité est une bonne option.

On peut choisir par exemple des vins rouges en provenance des régions  de Bourgogne, de la vallée du Rhône ou le Piémont italien peuvent bien se marier avec la carbonnade flamande. Je vous donne quelques exemples :

  1. Châteauneuf-du-Pape - Cépages : Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault. Prix moyen : 20-50 €.

  2. Nuits-Saint-Georges - Cépage : Pinot Noir. Prix moyen : 30-50 €.

  3. Côte-Rôtie - Cépages : Syrah, Viognier. Prix moyen : 40-60 €.

  4. Mercurey - Cépage : Pinot Noir. Prix moyen : 15-30 €.

Carte de recette alimentée par Delicious Recipes

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *