Recette Quernon d’Ardoise : une friandise célèbre la tradition angevine

Il n’est pas de voyage, en France comme à l’étranger, qui se fasse sans découvrir les spécialités gastronomiques de la région visitée. Si vous passez à Montélimar, vous ne manquerez pas déguster un petit morceau de nougat. Si vous vous arrêtez à Aix-en-Provence, assurément vous croquerez quelques calissons… Les exemples en ce sens ne manquent pas tant les régions de France sont riches en gourmandise. Mais connaissez-vous le quernon d’ardoise (et sa recette), cette friandise au chocolat bleu et à la nougatine, véritable ode à Angers et sa région ? Que vous soyez gourmand ou non, suivez le guide, nous vous présenterons au fil de cet article l’histoire, la recette et les caractéristiques du célèbre quernon d’ardoise angevin.

Qu’est-ce que le Quernon d’Ardoise ?

Si vous avez déjà eu l’occasion de vous arrêtez en Anjou, d’entrer dans un office de tourisme ou chez un chocolatier à Angers, vous avez probablement aperçu, et peut-être même croqué dans un Quernon d’Ardoise, cette délicieuse friandise bleue et carré. C’est un carré de spécialité angevine de chocolat à n’en pas douter. Celle-ci est d’un cœur de nougatine croquante aux amandes et aux noisettes, recouverte d’une généreuse couche de chocolat bleu. L’alliance parfaite entre le fondant du chocolat et le croquant de la nougatine.

Et si ce délicieux carré de chocolat bleu est clairement identifié comme l’une des spécialités de l’Anjou, et nous verrons pourquoi à la suite de cet article, son histoire n’est pas si ancienne que l’on pourrait penser. En effet, ce n’est qu’au milieu des années 1960 qu’un certain René Maillot, maître chocolatier à Angers, eut l’idée d’inventer une friandise en l’honneur de sa région de cœur. Et nous verrons ensuite que cette création et sa recette ne sont pas le seul fruit du génie d’un heureux arrangement. Plus que son délicieux goût, le Quernon incarne l’Anjou et la tradition angevine.

Recette Quernon d’Ardoise, succès et exportation

Si les Angevins sont évidemment les premiers à se régaler des chocolats bleus qu’ils peuvent trouver en divers endroits du département, et notamment au sein des 3 boutiques La Maison du Quernon, héritière de la Petite Marquise et de René Maillot, les touristes sont également nombreux à glisser dans leur sac quelques sachets de Quernon d’Ardoise qu’ils ramènent pour eux ou pour leurs amis. Un premier moyen pour cette friandise de dépasser les frontières ligériennes.

Quelle est la recette de ce délicieux chocolat ?

L’intégralité du détail de la recette du quernon d’ardoise est bien sûr un secret. Néanmoins, on peut analyser les éléments de ce délice. L’enveloppe craquante de nougatine est ce qui donne à ces petites merveilles leur croquant si séduisant, tandis que l’apport de chocolat leur confère une douceur irrésistible et leur teinte bleue si particulière. La remarquable harmonie des saveurs que présente cette recette a été saluée par un panel d’experts , ce chocolat est reconnu par les professionnels du secteur et les pairs de la Maison du Quernon. Ainsi, la friandise angevine a obtenu en 1970 le Ruban Bleu International de la Confiserie Intersuc de Paris, un succès renouvelé dans ce même salon avec la reconnaissance par un jury de professionnel de la qualité gustative et de l’équilibre de la recette.

Le Quernon, un chocolat ancré dans l’histoire de l’Anjou

De fait, le Quernon s’inspire largement de l’héritage angevin (spécialité angevine de chocolat), tant par son nom que par sa forme. Pour l’un comme pour l’autre, notre maître chocolatier à trouver l’inspiration sur les toits d’Anjou, massivement recouvert d’ardoises elles-mêmes extraites des carrières situées autour et à proximité d’Anjou. La forme carrée et la couleur bleutée des quernons incarne donc l’ardoise angevine.

Quant au terme « quernon », il faut rester dans le même univers pour en comprendre le sens et l’origine de cette recette. Ainsi, l’action de « querner » consiste à séparer les blocs de schiste ardoisier en morceaux réguliers que l’on appelle des « repartons » desquels les ouvriers extrayaient des ardoises.

Ainsi, le quernon d’ardoise s’inscrit dans une tradition culinaire et gastronomiques clairement ancrée dans le territoire, dans son histoire, dans son patrimoine, dans son héritage.

Le quernon d’ardoise se décline en pâtisserie

Si vous êtes déjà conquis par le goût et la qualité des chocolats bleus originaires d’Angers, ne vous contentez pas de les déguster dans leur forme originale, n’hésitez pas à les détourner pour vos recettes de pâtisserie. Les chocolatiers détendeurs du brevet ne vous ont d’ailleurs par attendu puisqu’ils proposent déjà des oursons à la guimauve recouvert de chocolat bleu, ou encore des macarons façon quernon.

Ainsi, la Maison du Quernon elle-même vous propose une série de recettes à base de quernon pour détourner et réutiliser sa création : mousse au chocolat au éclat de quernon, glace au quernon, tiramisu revisité, guimauves etc. Découvrez cette proposition et régalez-vous !

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de croquer dans cette superbe recette de quernon d’ardoise (spécialité angevine chocolat), profiter de votre prochain passage en Maine et Loire pour faire un arrêt chez un chocolatier, un confiseur ou dans une épicerie fine pour découvrir la célèbre confiserie enrobée de chocolat bleu et ramener une boîte à partager avec vos proches. Et si vous connaissance déjà cette spécialité de l’Anjou, n’hésitez pas à nous donner vos avis sur cette recette de quernon d’ardoise.